Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:04

 

« Il n’y a pas de vents favorables pour ceux qui ne savent où aller »

Sénèque l’ancien


   Du 15 au 17 octobre s’est tenu à Ghardaïa à l’initiative de l’unité de recherches en énergies renouvelables de Ghardaïa le deuxième séminaire international sur les énergies nouvelles et renouvelables L’objectif de ce  deuxième Séminaire International sur les Energies Nouvelles et Renouvelables qui va se dérouler à l’Unité de Recherche Appliquée en Energies Renouvelables de Ghardaïa est de mettre le point sur l’état d’avancement des travaux de recherche dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables. Un atelier spécial sur la Biomasse Energie   animé par des spécialistes nationaux et étrangers  a permit d’ouvrir de nouvelles perspectives. Cette rencontre scientifique se veut être une tradition pour favoriser les échanges entre chercheurs des différents laboratoires dans le domaine des énergies renouvelables d’une part et des industriels et décideurs œuvrant dans ce domaine d’autre part.

 

 Il m’a été donnée - à l’invitation de la présidente du Conseil scientifique de ce séminaire le  docteur  Chader  Kerdjou , par ailleurs directrice de l’Unité de recherche de Ghardaïa-  d’intervenir sur une conférence  à caractère générale sur l’énergie  et que j’ai intitulée :   « Les défis énergétiques mondiaux : Le développement durable en Algérie »  

 

Etat des lieux planétaire , anomie et perspectives sombres ;

 

J’ai d’abord procédé dans mon intervention    à un état des lieux de la planète du point de vue de l’énergie et des changements climatiques, de la pénurie des matières premières . L’histoire de l’humanité est aussi celle de la maîtrise de l’énergie et de la découverte du feu puis de l’électricité. Si la découverte du feu s’est faite dit-on il y a près de 700.000 ans la découverte de l’électricité s’est faite il y a à peine un siècle et demi.. L’addiction au pétrole est génératrice de déséquilibres immoraux. Un Somalien consomme en énergie  en une année ce que consomme un américain en une semaine. Un plein de 4X4 en biocarburant à partir du maïs peut nourrir un Sahélien pendant une année…  De plus Après plus d’un siècle d’augmentation importante de la production et de la consommation de pétrole, la Terre s’essouffle et la notion de pic de production, autrefois ignorée, s’impose comme une réalité inéluctable. Cette tension se manifeste d’ores et déjà à travers le déploiement de techniques d’extraction demandant toujours plus d’investissements, d’énergie et de matériaux. Quid des énergies alternatives ?   Même si elles sont développées à un rythme soutenu, elles ne pourront pas compenser le déclin de la production de pétrole, que ce soit en quantité ou en coût de production.

 

J’ai  traité ensuite du futur à 2030, 2050 avec en toile de fond, une crise de l’énergie, une crise de l’eau ,une débâcle climatique maintenant que le vœu pieux de ne pas dépasser les 2°c appartient au passé, Aucune solution de substitution aux carburants liquides n’est disponible  en quantité suffisante pour satisfaire la demande boulimique d’un monde industrialisé  en pleine addiction pétrolière   A l’avenir, nous disposerons fatalement de moins d’énergie et de ressources alors que nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre et que les pays émergents sont en phase d’industrialisation rapide.  Nous allons inéluctablement vers des chocs dues à la pénurie d’énergie, d’eau, de matière premières  et ceci du fait qu’il n’ya pas de décrochage entre l’addition du pétrole et la croissance et que de plus, les énergies renouvelables sont insuffisamment développées. 2030 sera comme 2012,  (80 % de l’énergie sera encore d’’origine fossile, les perturbations climatiques seront de plus en plus récurrentes. Ceux qui en souffriront seront les pays du Sud. Bref ce ne sera pas la joie !! Un aperçu de ce futur apocalyptique sera vraisemblablement boosté  au choc des civilisations induit par une mondialisation laminoir et un néolibéralisme conquérant et même un  prosélytisme débridé .  


Qu’en est il de du développement énergétique de l’Algérie ?

 

   Dans cette partie,  j’ai  décris  les défis qui nous attendent. En Algérie, d’énormes chantiers existent en essayant de régler, quoique d’une manière sectorielle, les problèmes environnementaux. Les efforts consentis sont louables mais encore insuffisants et manquent de cohérence d’ensemble. . Le fait est là , nous extrayions du pétrole et du gaz bien au-delà de notre capacité d’absorption des argents de la rente. Ce qui amène inéluctablement à un tarissement précoce. L’AIE parle de 2030 et pense que l’Algérie a dépassé son peak oil en 2006. Faut il alors stocké des dollars qui s’effritent dans les banques ou  laisser cette ressource  dans le sous sol en pensant à demain ? De plus,   la problématique environnementale n’est pas prise en compte fondamentalement.

 

J’ai  martelé  que notre pays a besoin d’une stratégie d’un cap. Il faut une utilisation raisonnable de l’énergie et de l’eau. L’Algérie n’est pas indemne des changements climatiques. Des études menées par le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), ont fait part du danger imminent qui guette la planète et naturellement l’Algérie. Il y a un double risque. En premier lieu, il s’agit de changements intempestifs (des pluies torrentielles qui seront suivies immédiatement par une sécheresse). Secundo, il est question du stress hydrique. D’où la nécessité d’économiser l’eau car les barrages, aussi utiles soient-ils, demeurent, à eux seuls, insuffisants. Entre autres solutions, j’ai  insisté  dans le cadre d’une stratégie énergétique à mettre en œuvre, d’aller    dans les meilleurs délais, vers la vérité des prix de l’eau. Cela participe à diminuer l’impact de l’empreinte écologique de l’homme sur l’environnement. Chaque citoyen algérien gaspille une moyenne de 4 tonnes de CO2 par an. Aussi, je propose de se pencher vers le «Sirghaz » en ce qui concerne les voitures. Une chose est sûre, l’Algérie a besoin d’un modèle énergétique qui nous permette de tracer un cap pour les 20 prochaines années. Les études sur le climat ont récemment révélé que la température de la Terre dépassera les deux degrés. On parle de trois à quatre degrés. Il est certain que l’Algérie sera affectée.

 

  L'écologie, la préservation de nos ressources est l'affaire de tous Dans ces conditions il ne peut y avoir de futur pour l’Algérie sans une vraie politique énergétique du pays qui ne se base pas sur les prix de revient réels. «Tant qu'on ne se basera pas sur les prix de revient réels de l'eau et de l'électricité, nous n'avancerons jamais. Savons nous que le prix du carburant est le plus bas d’Afrique, même dans les  pays pauvres   


Y aura-t-il un futur pour l’Algérie ?

 

  Après un état des lieux sans complaisance par des experts  Les états généraux de l'énergie doivent être mis en place au plus vite pour préserver l'avenir des générations futures. Le développement durable, est un défi que devra relever l'Algérie si elle veut continuer à exister.  Il s’agira de lutter contre  le gaspillage de l'énergie sous toutes ses formes «Consommez moins, pour consommer mieux» tel devrait être notre crédo. Nous devons nous mettre à l'économie d'énergie (électricité, eau, gaz, carburant,...) pour diminuer nos besoins. Nous gaspillons environ 20 % d’énergie soit l’équivalent de 7 millions de tonnes de pétrole soit encore 50 millions de barils soit encore à 5 milliards de dollars, à 100 dollars le baril. Réfléchissons à ce que nous pourrions faire avec cet argent : Plusieurs universités de qualité qui seront le vrai socle de l’économie de la connaissance et pourront aider le pays de tourner le dos à la rente et à la malédiction du pétrole.

 

 Il nous faut mettre  fin à  consommation abusive de carburant pour stopper la pollution qu'il engendre. «Il est temps de rouler propre, pour cela, nous devons mettre fin au pétrole dans les transports»,  il faut envisager le passage graduel d’une parti du parc roulant au   GPL( Sirghaz)  ou au moins à la double carburation ». Les voitures qui consomment beaucoup et dégagent de grandes quantités de CO2 devraient être bannies! Il faut au moins se mettre aux normes européennes qui sont de 120 g de CO2/km». Développer les transports en commun, encourager leur utilisation et inciter les gens au covoiturage, sont de petits gestes simples qui préserveront l'avenir de nos enfants. Nous avons abandonné l'écologie . L'écologie, la préservation de nos ressources est l'affaire de tous, il y a de nouveaux comportements que la société doit s’approprier

 

 Il faut penser aux générations futures,  Notre meilleure banque est notre sous-sol , les gaz non conventionnels outre le fait qu’ils donneraient lieu à un désastre écologique , ont une technologie qui n’est encore pas mâture. Annoncer de mirobolants gisements (7000 milliards de m3) est de mon point de vue un mauvais signal que nous donnons aux citoyens qui ne seront pas incités à l’effort pour sortir de la malédiction de la rente. Les gaz de schiste devraient être pour nous un capital à  ne pas toucher et à garder pour les générations futures, ils pourront être exploités quand la technologie sera mature notamment en termes d’utilisation d’eau et de respect de l’environnement      Cette stratégie énergétique devrait déboucher sur un « bouquet énergétique », l’Algérie a besoin de mettre en place un mix énergétique pour faire face aux défis de demain ”Nous avons une génération devant nous pour réussir cette transition énergétique, en allant résolument vers le développement durable”,   L’université à travers la formation des hommes doit être la cheville ouvrière d’un développement endogène. Il  nous faut former des milliers d’ingénieurs et de techniciens. Pour cela il faut réhabiliter ces formations ;


Les autres  problématiques abordées 

 

Les autres conférences ont porté sur des problématiques diverses liées aux énergies renouvelables. Ainsi le professeur Rachid Benchrifa de Rabat  a fait une intervention remarquable sur le développement du réseau intelligent de transport de l'électricité, pour une meilleure intégration des énergies renouvelables  Il décrit le  réseau électrique comme  un système complexe qui assure le transport de l’électricité depuis les lieux de production jusqu’aux consommateurs. Pour des raisons techniques et des obligations économiques le producteur doit équilibrer la production à tout moment pour répondre à temps à une demande en fluctuation journalière et saisonnière.  Le développement croissant de l’intégration des sources énergétiques nouvelles et renouvelables à caractère intermittents exige la modernisation des réseaux énergétiques existants. Abordant le Maghreb il pense que dans le cadre d’intégrer un marché méditerranéen d’électricité futur, les pays du Maghreb (Maroc, Algérie et la Tunisie) sont appelés à lancer déjà des études économiques et sociales profondes qui accompagnent le développement du réseau électrique futur de la région et édifier une structure industrielle et commerciale de l’interconnexion maghrébine.  

 

 Le Docteur Nachida Kasbadji Merzouk    Directrice de L’UDES (  Bou-Ismaïl)  dans sa conférence «  Le Rôle de la Recherche dans le Programme National des Energies  Renouvelables »  a traité du problème de la recherche dans les énergies renouvelables et des ambitions de l’Algérie. Elle pense que pour la réussite du  programme  de développement des énergies renouvelables, le secteur de la recherche et du développement technologique doit jouer un rôle important en menant des actions ciblées Pour elle les installations pilotes    destinées à la recherche et au développement devront, prendre en charge l’adaptation des technologies du Nord pour leur mise ne place dans le pays .     

 

  Pour sa part  le Dr. Mohamed Becherif, Maitre de conférences HDR ancien  ingénieur de l’Ecole Polytechnique d’Alger (1999) de Supelec Paris,  actuellement Maître de Conférences à l’université de Belfort Montbéliard a montré dans sa conférence les avantages et inconvénients des deux types de motorisation essence et  Pile à combustible. Si le cout de l’énergie dépensé par km avantage les piles à combustibles le problème du stockage  de l’hydrogène et de l’autonomie de ces batteries n’est pas encore à l’avantage de ces derniers

 

Le professeur  Mohammed .Jomaa Safi . de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis  traité dans sa conférence le problème du dessalement d’eau de mer au Maghreb  Pour faire, déclare –ti il  face a la pénurie actuelle en eau et a un éventuel stress hydrique, les pays du Maghreb ont eu recours, comme la plupart des pays du monde, au dessalement des eaux saumâtres et des eaux de mer.   Il a fait le point sur les  sources hydriques et les besoins en eau dans les pays du Maghreb, ainsi que sur les différents procédés de dessalement et des principales techniques utilisées de par le monde. Il propose de lancer un débat les perspectives  maghrébines soit des en réseaux différenciés (Réseaux d’alimentation nationaux) soit en interconnexion maghrébine

 

  D’autres conférences remarquables  ont été données C’est le cas notamment de  celle  du Professeur A. Boudghene Stambouli de l’Université des Sciences et technologie d’Oran sur l’énergie solaire au Sahara   celle du professeur Spiros N. Agathos est professeur de biotechnologie et Chef de l'Unité de génie biologique à l'Université catholique de Louvain, Belgique qui a intervenu sur le développement des photobioreacteurs Le professeur Josep Adell  de l’université Polytechnic University of Madrid a décrit un nouveau panneau  photovoltaïc capble de s’orienter tout seul pour suivre la course du soleil et maximaliser le rendement du panneau photovoltaïque

 

       Plus largement les discussions avec les collègues marocains et tunisiens ont fait apparaitre un similitude dans la perception des problèmes de l’énergie avec notamment des approches qui pourraient être optimales dans le cas d’une stratégie d’ensemble maghrébine qui permettra au Maghreb d’être une réalité tant il est vrai qu’il pourra mieux résister aux dynamiques profondes d’atomisation des pays faibles. L’exemple de l’Union Européenne est à méditer : Voilà 27 pays qui n’ont ni   histoire  commune , ni langue commune , ni culture commune ni même spiritualité commune et qui ont décidé d’unir leur destin. Méditons cette utopie d’un Maghreb des peuples fasciné par l’avenir, d’un Maghreb de l’intelligence….

 

  C’est dire si ce deuxième séminaire est une réussite en effet sur les 300 articles  136 ont été retenus indépendamment des 9 conférences faites par des experts nationaux et internationaux. Ce Séminaire international qui est une contribution à l’avenir du pays a été superbement ignoré  par les médias et  pourtant c’est là que se décide l’avenir d’un pays, c’est à l’Université c’est l’enchainement à une paillasse qui donnera une perspective au pays.  Beaucoup d’initiatives sont faites mais il me semble que le Plan Marshall des énergies renouvelables devrait donner lieu aussi à un resserrement  des axes de recherches  Le moment est venu ,   de rendre plus performante notre recherche en mettant en place des  pôles par énergie renouvelable   pour les chercheurs d’un domaine de se fédérer éviter les redondances  

 

Nous retenons enfin de Ghardaiä une ville  touristique mais de plus en plus universitaire   et de recherche  ce qui augure d’un avenir prometteur pour les étudiant(e)s et les chercheur(e)s ; Il est indéniable que la ville a changé d’aspect le dynamisme des autorités  de la wilaya qui depuis quelques années ont donné une autre dimension à cette ville millénaire. 

 

Professeur émérite Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique  Alger enp-edu.dz

Partager cet article

Repost 0
vérité et tolérance - dans Algérie
commenter cet article

commentaires

Abdelkader Hadjazi 30/04/2016 17:35

Salam, Salam. A vous lire, on veut vous poser la question; qui etes-vous Mr Chems? D'aucuns assurent que de par vos assertions sur les temps à venir vous seriez le neveu de Mme Soleil. Libre à vous de voir le futur comme vous voulez, mais au temps présent, nous aimerions que vous vous rendiez utile et donner ce que vous pouvez à ce pays qui n' a encore rien reçu de ses grosses tetes depuis Si Mabrouk, Boussof qui fabriquait son armement et son matériel d'écoute. Bref. Il s'agit de vous demander d'approcher Ouyahia ou Sellal pour nous aider à faire parvenir une offre de contribution bénévole qui pourrait rapporter le prix Nobel à notre président. Lisez le reste, svp...

A l’attention de Mme la Directrice de la Communication à la Présidence de la République
De Mr. Abdelkader Hadjazi, président de l’AEUww (Algerian Engineers United ww), une association de chercheurs algériens expatriés, œuvrant bénévolement pour le bonheur et la prospérité de la patrie.
Email : ahadjazi@gmail.com ; tél : 06 62 81 78 02

Bonjour Mme Farida Bessa,
Objet: Remporter le Prix Nobel de l’Environnement à son Excellence Mr. Le Président de la République.
A l’occasion de la journée du savoir et de la jeunesse et suite à l’appel solennel du Président de la République pour un développement national basé sur la science, veuillez, svp, faire part à son Excellence de la détermination des chercheurs algériens expatriés de l’AEUww (Algerian Engineers United ww) d’arracher au profit de son auguste personne le prix Nobel aux forces malveillantes qui l’en ont toujours privé et ce à l’aide de nos prodigieuses innovations qui les éblouiront et qui changeront favorablement la face du monde. Pour cela, nous souhaitons associer notre président à une illustre personnalité, Mr. Bill Gates, pour constituer un tandem de lauréats gagnants, haut la main.
Comme vous le savez, le fortuné Bill Gates, patron de Microsoft, ne manque pas de grandeur d’âme et a constitué une fondation d’œuvres charitables, à l’échelle mondiale. Il a lancé, voilà quelques années une compétition pour trouver le moyen d’empêcher les ouragans de causer de grands dégâts aux USA et dans le monde. Il avait suggéré une solution qui s’est avérée infructueuse, sinon impossible et à ce jour, aucune solution probante et patente n’est venue combler son souhait d’éradiquer les ouragans. Ce challenge ne nous a pas laissés indifférents et nous avons saisi cette occasion pour hisser haut le pavillon de l’Algérie, parmi le concert des nations. Nous avons imaginé un système que seule l’Algérie est en mesure de produire pour procurer à Bill Gates l’expertise et les moyens de réussir son défi titanesque qui exige une ingéniosité sans pareille. Mais il n’est pas évident pour nous d’entrer en contact avec lui, car sa fondation reçoit des millions de lettres qu’il lui est impossible de traiter. A cet égard, nous souhaitons l’approcher par le biais de la Diplomatie algérienne pour lui présenter notre offre. Nous espérons que le président voudra bien charger un ministre ou l’ambassadeur d’Algérie aux USA de cette mission … de remettre, en mains propres, notre offre à Mr. Bill Gates. Nous vous prions de faire tout votre possible, pour la gloire de l’Algérie et le bonheur du président.
Je dois vous dire que je suis très conscient de mon engagement et me porte totalement responsable devant la loi pour le contenu de cette lettre et certifie la fiabilité, la viabilité et la véracité de nos innovations. D’autre part, je dois vous aviser de ne pas tenir compte des conseils de gens qui ne possèdent de la science que des diplômes malhonnêtement acquis et qui ne voient en la splendeur de l’ingéniosité des autres que les ténèbres de leur cérébral éclopé et perclus. Ces gens redoutent que leur ignorance soit mise à nu et nous sommes prêts à les confondre devant vous et devant la nation, car ils sont à l’origine du retard accumulé par l’Algérie.
Veuillez accepter, Madame mes salutations distinguées.
Mr. Abdelkader Hadjazi, président de l’AEUww, tél : 06 62 81 78 02

To Bill and Melinda Gates
From Mr. Abdelkader Hadjazi, AEUww, president (Algerian Engineers United ww, Association).
Residence, Sidi Bel Abbès, Algeria. Tel: ++213 6 62817802
Email: ahadjazi@gmail.com
Subject: Disinterested and non-profit contribution to save our planet.
Good morning, Mr. and Mrs. Gates. A marvelous dream come true, Insha’Allah (by the Will of God).
Your marked and obvious concern to protect humanity and the environment, by preventing the devastating cyclones from originating and taking form in the oceans is an eminently noble and praiseworthy feeling that honors you. This great humanitarian gesture is very admirable and makes you glorious and magnificent, as it is sincerely intended to save lives, property and prevent havoc. This wonderful idea is very relevant and convincing. We really appreciated it and we strongly hoped that a solution will soon be found to avert the disastrous calamities for humanity, constituted by hurricanes. After much time has elapsed without materializing it, we assume that you have finally found impractical and cumbersome the process of pumping cold water from the bottom of the ocean and spreading it on the surface, in order to eliminate the nascent hurricane. Your idea has not left us indifferent and idle as it stimulated us to try and solve this unconceivable puzzle. We, by the Grace of Allah (JJ) have developed an unbeatable system for making your wonderful philanthropic dream get materialized. Our system has the advantage of being very safe, autonomous, unmanned, fast, efficient, reliable and inexpensive. It ideally fulfils your benevolent expectations. You will be infinitely happy and delighted after seeing its incredibly prodigious results, if you would kindly accept our invitation to visit Algeria. We will proceed with the demonstration of our innovation in the presence of His Excellency, our dear President, Abdelaziz Bouteflika. This will earn you and him, both the gratitude of the American people and perhaps, to share together brilliantly the Nobel Prize for this grandiose and imposing work. Nobody knows better than you the importance of protecting intellectual property. We cannot disclose our innovation and for that purpose, it is recommended that a panel of scientists accompany you to confirm the pertinence of our discovery. We will prove that the system you suggested cannot be applied for many reasons. It is simply impossible to execute it, because of the crisscrossing submarine currents and of the suicidal risk for people to venture into the eye of the cyclone. Our engineers will also present, on the occasion of your visit, some incredible discoveries that match your search for alternative energy sources. We offer our benevolent cooperation to fight together with you against climate change, because we are sure that we alone possess the adequate and effective means for such a project. Our dear Earth and its inhabitants of all species deserve you visit Algeria, as soon as possible. You will discover new people, new cultures and new horizons, knowing that there is nothing to lose but only achieve your noble goals. You already deserve the Nobel Prize for your sublime humanitarian achievements, but we will all force destiny and bad wills to grant you and to President Bouteflika the Nobel Prize for at least one of the following innovations:
1. You will eradicate hurricanes. The means to achieve this goal exist only in Algeria. Mark Twain said of us: '' they did it because they did not know that's impossible. ''
2. You will save one hundred million Chinese lives by preventing the collapse of the Three Gorges Dam’s dyke in China. Maybe would you help to submit our proposal to Chinese authorities? And similarly, millions of lives worldwide, threatened by deluges.
3. You will avoid further evaporation of water from lakes and dams in impoverished Africa by drought. Lake Chad, which had an area of 25 000 square kilometers is now reduced by 90%.
4. You will enjoy the first solar veal roast under the Algerian sun. A breakthrough method that will revolutionize healthy and safe cooking, without the use of PV panels or whatsoever other known systems).
5. You will inaugurate the first solar refrigerators and solar water heaters that will definitely reduce global carbon emissions by > 50%. An outstanding solar technique innovation. No PV panels used.
Please, trust us. We are asking for nothing else for ourselves except your friendship and the opportunity to serve humanity together with you. We simply want to do our duty by participating with you in this philanthropy.
Best regards.
Abdelkader Hadjazi, AEUww, Chairman, Sidi Bel Abbes, Algeria
Tel: ++ 00 213 6 62817802
===========================
Traduction
Votre souci prononcé et évident de protéger l’humanité et l’environnement, en empêchant les terribles cyclones dévastateurs de prendre naissance et de se former dans les océans est un sentiment éminemment noble, magnanime et louable qui vous honore. Ce grand geste humanitaire est très admirable et vous grandit beaucoup, comme il est sincèrement destiné à sauver des vies, des biens et éviter le chaos. Votre idée est très pertinente et probante. Nous l’avons énormément appréciée et nous avons vivement espéré qu'une solution sera vite trouvée à ce calvaire de l’humanité. Après que beaucoup de temps se soit écoulé sans la matérialiser, nous supposons que vous avez finalement trouvé peu pratique et encombrant le fait de pomper l'eau froide du fond de l’océan pour l'étaler à sa surface, dans le but d’étouffer l'ouragan dans l’œuf. Votre idée ne nous a pas laissés indifférents et nous a incités à résoudre ce problème difficile et inimaginable. Nous avons, par la Grâce d’Allah (JJ) mis au point un système imbattable qui vous permettra de réaliser votre merveilleux rêve philanthropique. Notre système a également l'avantage d'être autonome, rapide, efficace, fiable et peu coûteux. Vous serez infiniment heureux et ravi après avoir vu ses résultats incroyablement prodigieux, si vous voulez bien accepter notre invitation à vous rendre en Algérie. Nous procéderons à la démonstration de notre innovation en présence de son Excellence, notre cher président, Abdelaziz Bouteflika, afin de vous valoir à vous et à lui la gratitude du peuple américain et peut-être, de partager, ensemble avec brio, le prix Nobel, pour cette œuvre grandiose. Nous vous prouverons que le système que vous avez suggéré ne peut pas être appliqué pour de nombreuses raisons. Il est tout simplement impossible de l'exécuter, à cause des courants entrecroisés sous-marins et du risque suicidaire pour les gens à s’aventurer dans l'œil du cyclone. Nos ingénieurs de l'AEUww vous présenteront, à l’occasion de votre visite, des découvertes incroyables qui concordent avec votre quête de sources d'énergie alternatives. Nous vous offrons notre alliance pour lutter ensemble contre le changement climatique, car nous sommes seuls à détenir les moyens adéquats et efficaces pour un tel projet. Notre chère Terre et ses habitants de toutes les espèces méritent que vous visitiez l’Algérie, sachant qu'il n'y a pas de mal et rien à perdre, mais tout à gagner, en découvrant de nouvelles personnes et de nouvelles cultures. Vous méritez déjà le prix Nobel pour vos réalisations humanitaires sublimes, mais nous allons ensemble forcer le destin et les mauvaises volontés de vous accorder à vous et au président Bouteflika le prix Nobel pour au moins l'une des innovations suivantes:
1. Vous éradiquerez les ouragans. Les moyens pour le faire, n’existent qu’en Algérie. Mark Twain a dit de nous : ‘‘ ils l’ont fait, parce qu’ils ne savaient pas que c’est impossible’’.
2. Vous préserverez cent millions de vies chinoises en empêchant l'effondrement de la digue du barrage des Trois Gorges, en Chine. Et de même, des millions de vies dans le monde entier.
3. Vous éviterez en outre l'évaporation de l’eau des lacs et des barrages en Afrique appauvrie par la sécheresse. Le Lac Tchad qui avait une superficie de 25 000 km² s’est rétréci de 90%.
4. Vous apprécierez le premier veau rôti au soleil. Méthode qui doit révolutionner la cuisine saine et sure, sans le recours aux panneaux PV ou à d'autres systèmes connus).
5. Vous inaugurerez les premiers réfrigérateurs et chauffe-eau solaires qui permettront de réduire les émissions mondiales de CO² par > 50%.
S'il vous plaît, faites-nous confiance. Nous ne demandons rien pour nous-mêmes, à l'exception de votre amitié et de la possibilité de servir l'humanité avec vous. Nous souhaitons simplement accomplir notre devoir en participant avec vous dans cette action philanthropique.