Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 12:51

« Donne un cheval à celui qui dit la vérité ; il en aura besoin pour s'enfuir ».

Proverbe arabe

Le monde occidental est de plus en plus sur la défensive. Ceci pour plusieurs raisons. D’abord du point de vue économique, il s’essouffle avec un chômage structurel notamment en Europe rattrapé et peut être rapidement dépassé par les pays du Bric . Ensuite il y a de plus en plus l’indisponibilité des matières premières notamment de l’énergie et des métaux rares qui globalement sont des pays qui ne sont pas occidentaux. Enfin il y a le magister moral dont il s’autoproclame et qui est de plus en lambeaux. Se voulant seul dépositaire du sens il ne comprend pas le désir légitime des autres pays à s’affranchir de cette tutelle à la fois militaire, économique et financière. A titre d’exemple l’entente sino-russe quant à la possibilité de se passer dans les relations financières du dollar est vue comme un casus belli

Résultat des courses L’Empire et ses vassaux deviennent agressifs et le seront encore plus au fur et à mesure de l’éveil des autres… Cette contribution a pour ambition de décrire ce que c’est que l’Otan et à quoi il sert maintenant que nous sommes sortis en théorie de la guerre froide que le Pacte de Varsovie a disparu. Protéger qui et de quoi c’est cela la grande question ?

A quoi sert l’Otan ?

On pensait à tort qu’après la fin de la guerre froide, que l’Otan avait perdu sa raison d’être. Il n’en fut rien, on se souvient comment la Serbie a été démolie par les avions de l’Otan stationnés sur la base d’Aviano en Italie. Le Sommet de l’Alliance atlantique, qui s’est tenu à Lisbonne les 19 et 20 novembre 2010, a adopté le nouveau Concept de l’Otan. La nouvelle doctrine concrétise rien moins qu’un nouveau gouvernement planétaire, sorte d’arche de Noé pour 47 Etats qui seront «sauvés» parce que protégés de la colère de l’Otan et les autres qui seront des candidats au déluge parce n’appartenant pas à la caste des «élus». Des milliards de dollars vont être dépensés en pure perte alors que la famine menace 1 milliard de personnes. Le budget de l’Otan est de près de 250 milliards de dollars. L’ONU demande un don de 100 millions de dollars pour lutter contre le choléra qui fait des ravages en Haïti.

Niels Anderson remet l’homme au centre du débat. Il écrit : « Dans le Rapport qui fonde la stratégie de l’Otan jusqu’en 2020, il est un mot qui n’est jamais mentionné, auquel il n’est nulle part fait allusion: le mot peuple. Il est donc plus que jamais important que les peuples rappellent leur existence aux experts, aux états-majors, aux politiques, aux idéologues atlantistes et qu’ils expriment leur opposition à l’Otan et à ses objectifs militaires, que les peuples demandent la dissolution de l’Otan et le respect de l’article 1 de la Charte des Nations unies, fondée sur une vision multilatéraliste du monde, précisant que seules les forces de l’ONU sont habilitées à «réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix». Au contraire de ce qui est écrit en conclusion du Rapport, l’Otan ne répond pas à «des besoins immuables», le seul besoin immuable des peuples est une politique de paix et non un engrenage et une logique de guerre ».(1)

L’Otan est le chaudron ukrainien

Au fil des ans nous avons vu l’assemblée des Nations unis ( Secrétaire général en tête) abdiquer leur prérogative étant obligée par la force des choses de les sous-traiter à des organisations occidentales du nouveau gouvernement du monde (BM ; FMI ? OMC ? CPI, OTAN , qui graduellement ont pour ambitions de gouverner le monde à leur façon soit par un pouvoir soft ou hard pour les récalcitrants dans ces conditions l’Otan entre en action . Mieux encore les velléités de poussée à l’est ont pour finalité de créer d’immenses problèmes à la Russie qui ne veut pas de l’Otan à sa porte si l’Ukraine rejoint l’Otan. Le rêve d’une grande Russie est mis en avant pour le containment et on dit que si l’Ukraine adhérait à l’Otan rapidement , elle serait protégée par l’article 5 qui préconise l’assistance à un membre en cas de conflit. Nous aurons alors une troisième guerre mondiale en bonne et due forme

Comme l’écrit si bien Ghania Oukazi, du Quotidien d’Oran : «(…) La résurgence de la Russie après son effritement par ces mêmes forces trouble leurs esprits et fausse leurs calculs. Il a fallu d'ailleurs lui monter le dossier Ukrainien pour l'obliger à négocier cette résurgence sans trop de dégâts après que l'OTAN l'a déshéritée de ses républiques les plus en vue en créant même des précédents graves (le statut du Kosovo décidé unilatéralement). Mais le plus important aujourd'hui est qu'ils pensent détourner Moscou de son soutien indéfectible à Damas. La situation n'évolue pas cependant comme ils le veulent. La Russie de Poutine ne plie pas. Elle persiste dans ses déploiements diplomatiques et militaires même si les Alliés l'accablent avec des sanctions saugrenues ». (2)

Parlant du coup de Jarnac de Porochenko vis-à-vis des dirigeants réunis en Irlande ,Philippe Grasset, écrit : « Le 6 septembre 2014, sur le cessez-le-feu en Ukraine tombé en plein milieu de la rédaction du communiqué final du sommet de l’OTAN en Pays de Galles, confirme cette promotion du président russe. En quelques mots, – “Poutine n’aurait pas pu faire mieux” : «Le président Poutine n’aurait pas pu faire mieux en admettant qu’il l’ait calculé. Ce qui est peut-être le cas. Quoiqu’il en soit, le jour même où les leaders des pays membres de l’OTAN rédigeaient leurs communiqués et leurs déclarations finales au pays de Galles, il semble que la guerre qui durait depuis cinq mois en Ukraine prenait fin avec une victoire russe. L’OTAN a joué un rôle étrange. En mettant en place une force de dissuasion pour les membres de l’OTAN de l’est de l’Europe, il a en réalité fermé une porte de l’étable pendant que le cheval auquel il tenait tant se sauvait par l’autre porte. La nouvelle force de réaction n’aidera en rien l’Ukraine tandis que M. Poutine n’a, semble-t-il, aucune intention d’envahir, disons, la Lituanie.» (3)

« Pourquoi le “roi du chocolat” a-t-il donné son accord illico-presto pour signer le cessez-le-feu, selon des termes suggérés par Poutine, le jour même où le sommet de l’OTAN rédigeait son communiqué ? Comme coup de Jarnac on ne fait pas mieux… L’OTAN sur le sentier de la guerre, sanctions dégainées, force de réaction rapide programmée, JSF-WW en bois sur le green et Mistral en cale sèche (momentanément), qui se retrouve prise complètement à contrepied par l’annonce du cessez-le-feu ridiculisant brutalement toute cette mobilisation ? Pourquoi n’a-t-il pas attendu, le “roi du chocolat”, disons 2-3 jours de plus ? (Imaginez un cessez-le-feu le 8 septembre, trois jours après le communiqué du sommet de l’OTAN » (3)

Ce qui retient en définitive, l’attention des occidentaux outre l’énigme ukrainienne où le président Porenchoko prenant tout les gouvernants de l’Otan réunis en Irlande pour le sommet de l’Otan, à contrepied est le cessez le feu négocié avec la Russie alors que les Occidentaux s’apprêtaient à durcir les sanctions avec la Russie se permettant même de prévoir la chute du régime par asphyxie. Ce qui évidemment est un vœu pieux tant il est vrai que les sanctions européennes et américaines sont des sanctions boomerang où ils seront à terme les perdants. Poutine ne parle pas beaucoup mais il agit. Nous attendons avec curiosité l’effritement de la position européenne à l’approche de l’hiver et du besoin en gaz sibérien

Le brasier irako-syrien

Le sommet de l'Otan, de la semaine dernière au Pays de Galles, a permis "l'amorce d'une alliance qui devra se faire dans les prochains jours", a poursuivi le chef de l'Etat. Les hommes de l'Etat islamique ont conquis de vastes territoires dans le nord de l'Irak et en Syrie voisine depuis le mois de juin, proclamant l'avènement d'un califat et faisant fuir des centaines de milliers d'habitants. Au moins 1.420 personnes ont été tuées dans les violences en Irak durant le seul mois d'août, selon les chiffres de l'Onu.

Une conférence internationale sur la sécurité en Irak et la lutte contre l'Etat islamique se tiendra le 15 septembre à Paris, a annoncé mardi la présidence française François Hollande, qui se rendra vendredi en Irakva vraisemblablement démarcher pour vendre des armes et se positionner pour le dépeçage de l’Irak qui va suivre . Cette coalition hétéroclite à laquelle s’associera vraisemblablement l’Iran l’Egypte nous rappelle celles dirigés contre Saddam Hussein en 1991 (26 nations). Les Arabes contre les Arabes contre les Musulmans.. Les Musulmans contre les Musulmans, les Israéliens contre les Palestiniens…

Les capitales occidentales découvrent la barbarie djihadiste

Les occidentaux Etats Unis en tête semblent découvrir les méfaits de l’EIL. C’est en fait un monstre Frankenstein qu’ils ont enfanté et qui leur échappe. Hassane Zerrouky a bien raison de dénoncer l’hypocrisie occidentale en écrivant : « Quand on écoute David Cameron fustiger les « terroristes » et affirmer qu’« avec l’Etat islamique, nous sommes confrontés à la menace la plus grave que nous ayons jamais connue », ou Barack Obama dénoncer la barbarie de l’Etat islamique (EI) on a envie de lui dire en face : arrêtez de mentir à vos opinions publiques ! Le même reproche peut être fait à Hollande et, partant, à tous ces dirigeants occidentaux qui feignent d’avoir pris la mesure de la menace djihadiste alors qu’ils sont plus que responsables dans l’émergence du terrorisme islamiste et de la déstabilisation du Proche et du Moyen-Orient. (…) Pour en revenir à David Cameron, rappelons que Londres était la plaque tournante de l’islamisme mondial dans les années 1980 et 1990 ». (4)

« Ainsi poursuit Hassane Zerrouky après avoir aidé à enfanter le monstre, les capitales occidentales feignent aujourd’hui de découvrir les horreurs sans nom commises par l’Etat islamique (EI) en Irak ! Or, quand ils ont décidé dès mars 2011 d’aider l’opposition syrienne en lui accordant une assistance militaire (…) ils savaient de quoi il retournait. Ils savaient, par exemple, que les volontaires étrangers venant s’enrôler dans les rangs de l’EI ou du Front al Nosra, et que les armes transitaient (et transitent) par la Turquie et la Jordanie. Chacun sait que le sud de la Turquie, pays membre de l’Otan, sert de base-arrière aux djihadistes de tout poil, et qu’Ankara ne fait rien pour intercepter ces « volontaires » venus d’Europe, du Maghreb et d’Asie centrale pour rejoindre les rangs de l’EI du Front al Nosra..(….) Dans leur sordide logique, Washington et ses alliés européens et arabes pensaient que l’établissement du califat à cheval sur l’Irak et la Syrie allait permettre de prendre la Syrie en étau et précipiter la chute du régime de Bachar. Le résultat : ils ont permis au régime syrien de se refaire une virginité à bon compte en se présentant comme un rempart contre l’hydre salafo-djihadiste... » (4)

Dans le même ordre de confirmation de l’implication des servies occidentaux dans la génèse de l’Etat islamique, on apprend que l’ancien employé à l’Agence nationale de sécurité américaine, Edward Snowden, a révélé que les services de renseignement britannique et américain, ainsi que le Mossad, ont collaboré ensemble pour la création de l’ex-EIL ou l’État islamique en Irak et au Levant, selon l’agence d’information iranienne Farsnews. Snowden a indiqué que les services de renseignement de trois pays, à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’entité sioniste ont collaboré ensemble afin de créer une organisation terroriste qui soit capable d’attirer tous les extrémistes du monde vers un seul endroit, selon une stratégie baptisée « le nid de frelons ». Les documents de l’Agence nationale de sécurité américaine évoquent « la mise en place récente d’un vieux plan britannique connu sous le nom de « nid de frelons »pour protéger l’entité sioniste, et ce en créant une religion comprenant des slogans islamiques qui rejettent toute autre religion ou confession ». Les fuites ont révélé qu’ »Abou Bakr al-Baghdadi a suivi une formation militaire intensive durant une année entière entre les mains du Mossad, sans compter des cours en théologie et pour maîtriser l’art du discours ».(5)

Que font les Arabes ?

Les Arabes se sont réunis pour la 142e fois , sur un ordre du jour rédigé par les Occidentaux. Il leur est demandé cette fois de diaboliser le Daesh (EIL) . L'ordre du jour étant d'«examiner les problèmes dans le monde arabe ». C'est plus un rituel qu'une réunion de laquelle il faudrait s'attendre à un coup d'éclat politique qui pourrait bouleverser la donne au Moyen-Orient. Pourtant comme l’écrit Ghania Oukazi Le Moyen-Orient a des acteurs clés qui le font bouger jusqu'à avoir sur lui un droit de vie ou de mort. Tous les observateurs soutiennent que sans le règlement du conflit israélo-palestinien, aucun ordre ne pourra s'installer dans le monde. Américains et Israéliens plantent Daesh dans le décor moyen-oriental en vue de reconstituer les forces en faction et redéfinir leurs rôles. (2)

Cette coalition d’une dizaine de pays à laquelle s’est jointe le vat-en guerre français en espérant que cette fois- çi c’est la bonne, il va en découdre et casser de l’arabe voire du musulman à l’ombre du parapluie américain : « Les négociations avec l'Iran sur son dossier nucléaire appuient plus que jamais nous dit Ghania Oukazi le désordre politique en défaveur de Washington et fait gagner à Téhéran le temps nécessaire pour affûter ses forces et redéployer ses moyens en vue d'une négociation «gagnante». Ce qui force la main aux Etats-Unis pour faire plus de concessions à « l'empire perse », surtout pour le compter parmi les parties prenantes dans le règlement des conflits moyen-orientaux où la Syrie tient le haut du podium. La constitution du pacte Russie-Iran-Syrie pourrait faire perdre la face aux Américains. (…)Tout autant que les prémices d'un nouveau système mondial, ce discours iranien est totalement récent. Il sied à ses ambitions de supplanter la Turquie et des alliés, et de fédérer un monde que divise profondément l'interprétation de ses rites par le seul fait d'hommes assoiffés de pouvoir et inféodés aux Occidentaux. (2)

La coalition hétéroclite contre l’EIL

On dit que la France ne s’engagera pas sans une résolution de l’ONU. Votée par les mêmes puissances avec peut être pas de véto russe au nom de l’équilibre et des négociations en Ukraine : « La France envisage une réponse "si nécessaire militaire", dans "le respect du droit international "pour lutter contre l'Etat islamique "et la menace qu'il représente pour l'ensemble de la région et au-delà", a fait savoir l'Elysée mercredi 3 septembre. » On l’aura compris c’est un nouveau partage du Moyen Orient qui se profile . De nouveaux accords Sykes Picot près d’un siècle plus tard. Les pays arabes plus atomisés avec une ligue arabe appendice des affaires étrangères égyptienne tient en respect des potentats et autres satrapes plus intéressés par sauver leur trône que d’offrir une perspective à leurs peuples arabes en panne d’espérance Il reste que la lutte contre l’EIL avec une coalition hétéroclite avec toujours les mêmes vassaux du Moyen Orient s’apparente à une nouvelle invasion .

Le président Barack Obama s'est dit prêt mercredi 10 septembre à frapper l'Etat islamique en Syrie et à étendre les raids menés en Irak depuis un mois, promettant, lors d'une allocution solennelle, de "détruire" le groupe djihadiste ultra-radical. grâce à la puissance aérienne des Etats-Unis mais aussi en renforçant le soutien aux forces irakiennes d'une part, et à l'opposition syrienne modérée d'autre part. "Nous n'allons pas annoncer nos coups à l'avance", a expliqué un responsable américain sous couvert d'anonymat. "Notre objectif est clair: nous affaiblirons, et, à terme, détruirons l'EI", a poursuivi Barack Obama, Tout en réaffirmant que l'envoi de troupes américaines de combat au sol était exclu »(6)

« Barack Obama a annoncé l'envoi de 475 conseillers militaires supplémentaires en Irak pour soutenir les forces kurdes et irakiennes en termes d'équipement, de formation et de renseignement. Cela portera à environ 1600 le nombre de militaires américains présents dans le pays. Le président américain a appelé le Congrès à lui donner plus de ressources pour équiper et entraîner les rebelles syriens, qui appuient cette stratégie. (…) Si elle a mené plus de 150 frappes aériennes dans le nord irakien qui se sont révélées déterminantes dans la reprise par l'armée et les forces kurdes de certains secteurs, l'administration Obama se trouve dans une position beaucoup plus délicate en Syrie, où elle a désormais un ennemi commun avec le président Bachar al-Assad ». (6)

Le chef de la diplomatie américaine a, rencontrera les chefs de la diplomatie des six monarchies arabes du Golfe ainsi que des représentants d'Irak, de Jordanie, d'Egypte et de Turquie. Les Américains veulent notamment obtenir le soutien des monarchies du Golfe qui, après avoir été accusées de financer des groupes radicaux, ont pris récemment conscience de la menace que représente l'EI pour leur propre stabilité. Plus de deux tiers des Américains soutiennent désormais des frappes aériennes américaines en Irak.(6)

Comment en effet combattre l’EIL ennemi commun de Bachar El Assad et de Obama sans justement aider le pouvoir syrien en place ? Les Occidentaux ne veulent pas de Bachar El Assad laïc protecteur des minorités , ils ne veulent pas aussi de Al Baghdadi qu’ils auraient contribué à faire émerger à partir du néant. Il est fort à parier que si la coalition intervient, qil n’y aura pas de passage par le Conseil de Sécurité « pour légitimer les frappes » et ceci pour éviter d’éventuels vetos , à moins de marchandage avec la Russie sur le dossier ukrainien

L’Otan qui s’est illustrée d’une façon tragique en Serbie et surtout en Libye est plus que jamais questionnée sur son utilité de gendarme du monde visant à créer le chaos et ensuite à venir créer remplacer un chaos par un autre. Par ailleurs, la politique d’endiguement de la Russie est intolérable pour ce pays.Pa plus que la politique d’encerclement de la Chiine dans le pacifique en installant une base en Australie. Le fait d’augmenter sans retenue le nombre d’adhérents à l’Otan des pays de l’Est qui ont une revanche à prendre sur la Russie, c’est une provocation pour la Russie et même pour la Chine. Ces pays ne se laisseront pas faire et ont les moyens pour le faire. Nul doute que des nuages se profilent à l’horizon pour la paix du monde.

1.Niels Anderson: Le «Nouveau concept stratégique de l’Otan»: assurer la défense et les voies d’approvisionnement des «sociétés modernes» Attac-France Novembre 2010

2. Ghania Oukazi http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5202711

3.http://www.dedefensa.org/article-_machiavel-leg_nie_confirm_dans_ses_fonctions_ 06_09_2014.html

4.http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/09/04/article.php++cs_INTERRO++sid=1680..5.http://www.alterinfo.net/Snowden-Le-chef-de-l-EIIL-Al-Baghdadi-a-ete-forme-par-le-Mossad_a104140.html

6. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/obama-son-plan-pour-detruire-l-etat-islamique_1574847.html?xtor=EPR-181-[20140911082956_37_nl_lexpress_quotidienne_7847_000R6D]-20140911-[______________________Obama__son_plan_pour_detruire_l_Etat_islamique___________________002C3P4]-[RB2D106H0014IIY9]-20140911063600#cxuj67lHzu2KGGQQ.99

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

Partager cet article

Repost 0
Chems Eddine Chitour - dans anomie du Monde
commenter cet article

commentaires

reda irab 22/09/2014 13:33

L'Otan; ONU; FMI, Banque Mondiale, etc ne sont que les nombreux outils du couteau suisse du grand architecte du Nouvel Ordre Mondial ( l'antéchrist / le Dejjal) qui a l'ambitieux projet de détruire l’humanité pour instaurer un Nouvel (Dés) Ordre Mondial à but luciférien comme disait un géopoliticien et spécialiste du mondialisme "Pierre Hillard" ...Il serait naïf de croire que l'Otan est le grand danger pour la paix dans le monde; de même qu'il serait naïf de croire qu'il existe des forces arabes pouvant jouer un rôle à l'avenir ( rôle qu'elles n'ont jamais jouer car elles ont étés créer pour disparaitre... plus tard quand viendra le bon moment...) . Aujourd'hui ce moment est venu et les pays arabes sont entrain de disparaitre des livres de géographie...Bientôt on ne les retrouvera plus que dans les livres d'histoires.

Quand à cette armée "fantoche" l'EIL ou ISIS ou ISIL ou Daech selon les besoins des services de la communication étasunienne , cette armée de mercenaires fabriquée par les services secrets Américains+britannique+israélien, en Jordanie, et financer par les pétrodollars du Gardien des lieux saints de l'islam et ses cousins des autres monarchies; cette armée n'est en réalité que la version Orientale de l'Otan et dont le seul et unique objectif dans les semaines à venir et d'aller vers le Caucase pour contrôler les frontières orientales de la Russie et l'encercler ( politique du containement).

Tout ceci n'a en réalité qu'une seule finalité, celle de pousser la Russie à accélérer la formation de l'union Eurasienne si cher à (Poutine) en se rapprochant de la Chine.
L'acte final de cette mascarade est une vision que tienne une élite dominante qui ne peut concevoir le retour de son faux Messie qu'en déclenchant la 3eme Guerre Mondiale entre les Puissance nucléarisée de la planète, tout en restant loin derrière pour ramasser les marrons une fois cuit....( c'est pas moi qui le dit mais un certain Rav Ron Chaya dans une vidéo qui circule sur le net)

Seulement voilà, la Russie qui fait aussi partie de l'autre revers de la médaille du Nouvel Ordre Mondiale